Donne-moi chaque petite parcelle de toi (Réflexion inspirée)


Donne-moi chaque petite parcelle de toi

L’enseignant :

Ne te soucie pas du changement, ce ne sont que des images qui passent, un défilé de diapositives.

Les innombrables facettes de semblant de vie de l’ego ne sont que les vêtements de tes croyances, ne t’y attache pas.

Chaque forme a sa raison d’être, mais aucune ne doit être un obstacle à ta Véritable vision. Le regard qui se porte vers l’extérieur ne verra que les contours d’un paysage de désordre de toutes sortes. La beauté aujourd’hui sera la laideur de demain et ce qui paraît être parfait sera tôt ou tard altéré et détruit. Cherche l’Immuable, l’Impérissable. Le Réel est perfection et ne peut être soumis à aucun déclin.

En regardant attentivement ce monde, tu auras peut-être des moments de désespoir et de découragement, mais même ces instants sont des images. Les sentiments sont tout aussi passants dans ce monde que les corps que tu vois. Tes pensées sont changeantes, tes émotions fluctuantes. Tes réactions construites sur toute cette mouvance sont souvent imprévisibles.

Donne-moi chaque petite parcelle de toi.

Ce que tu ressens, ce que tu vois, ce que tu crois être ne sont que des mal-perceptions, des reflets erronés, filtrés par la croyance en l’ego de la séparation.

Je t’offrirai des pensées issues de la Source de Vie, tu les reconnaîtras, car elles sont sans peur, sans crainte, sans tristesse, sans insécurité. Elles sont Paix, Unité, Bienveillance, et elles ne demandent pas l’approbation de quelque chose d’extérieur à toi. Parce qu’elles ont pris leur source dans l’Unité tu sauras en mesurer leur origine.

Au début, ces nouvelles pensées pourront te paraître un instant déstabilisantes ; une personne que tu haïssais et qui éveillait en toi des sentiments de colère, pourra te paraître moins terrible, ses comportements quoique te paraissant désagréables ne te toucheront plus comme auparavant et n’auront pas le même impact. Car ce n’est pas l’autre qu’il faut changer, mais le regard que tu as sur l’autre ; et cette règle est la même que ce soit pour des petites ou des grosses choses. Entraîne-toi tout d’abord sur des petites tracasseries, tu me laisseras les changer plus facilement.

Le lâcher-prise et la confiance que tu m’accorderas favoriseront tes nouvelles perceptions. Prends cela comme un jeu où tu pourrais échanger les mauvaises cartes contre celles gagnantes.

Extrait du livre "Tu as le choix entre deux mondes

Amélie Ellemia

Page 122

#Parcelles #Donnemoi

© 2023 Amélie Ellemia - Créé avec Wix.com

Wix.com Inc.
Adresse : 500 Terry A François Blvd San Francisco, CA 94158
Téléphone : +1 415-639-9034. 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now